Via Crucis

Soumis par restws_hdr le mar 15/01/2019 - 14:40

L’exposition de Stéphane Pencréac’h à l’Espace d’Art Contemporain André Malraux et la présentation de deux grandes sculptures conjointement au musée d’Unterlinden forment une sorte de chemin de croix, convoquant bien sur la figure du Christ comme « homme de douleur » — le retable de Grünewald est incontournable —
mais aussi les préoccupations formelles et symboliques que l’artiste a toujours travaillées et interrogées tout au long de sa pratique picturale et sculpturale.

Soit un corpus (Christi) de peintures, bois et toiles, de sculptures et de dessins de différentes périodes et une série d’œuvres créées pour l’exposition.
Via Crucis est un ensemble syncrétique de formes – peintures, sculptures, dessins, installation, et de matières - huile, cire, bois, bronze, béton, plâtre, ivoire, or, émeraude - qui dresse un portrait de l’artiste et de son époque.

Stéphane Pencréac’h a beaucoup travaillé sur l’Histoire, et s’il ne s’agit pas ici de faire des références directes, l’exposition se pose comme un constat dramatique de notre temps.

Quatre œuvres symbolisent dans l’exposition l’Alpha et l’Omega de son projet :

A l’Espace d’Art Contemporain André Malraux
Une grande toile de 6 mètres par 2 mètres représentant une déposition, un Epitaphios futuriste et baroque. Un corps de souffrance.
Un crucifix en ivoire, sculpté pour l’exposition, serti d'argent et de diamants noirs, une forme étrangère, un Alien condamné.

Au Musée Unterlinden
Un gisant en plâtre, à la fois classique dans sa forme, et jouant avec les volumes modernes des carreaux de plâtre de construction
Une figure de la mort, en plâtre également, « Le dernier stratège », et qui a donc le dernier mot en toute chose…

Mis en avant
non
Lieu
Espace André Malraux
adresse
4 Rue Rapp, 68000 Colmar, France
> Haut de page