Formulaire de recherche

Vous êtes ici

Les coopérations à l'international de Colmar

Colmar est, de par son histoire et sa situation géographique, ouverte à l’international.

La politique internationale mise en place a permis de développer les échanges internationaux et a abouti à la signature d’accords de coopération.

Convention de coopération avec Takayama au Japon

Takayama, située au Japon dans la préfecture de Gifu, est une ancienne ville féodale connue pour ses maisons de bois et de papier. La ville est surnommée la "petite Kyoto", en raison de ses nombreux monuments historiques. Ville très touristique d'environ 90 000 habitants, Takayama, par ses anciennes maisons de bois, ses boutiques d’artisanat, ses antiquaires, ses galeries de peintures et ses brasseries de saké, conserve un charme d’antan. Elle est située à 580 mètres d’altitude, entourée de montagnes culminant à 3000 mètres.

La municipalité a été officiellement fondée le 1er novembre 1936.

La ville est réputée pour le travail du bois. Ses charpentiers, parmi les meilleurs du Japon, ont contribué à la construction de Nara et de Kyôto. Takayama est aussi un lieu de visites culturelles avec de nombreux musées et son festival. Ses productions sont essentiellement de l’artisanat d’art et de l’industrie alimentaire.

C’est à l’occasion du Salon International du tourisme et des voyages de Colmar qu’a été signée  le 7 novembre 2014 une convention de coopération tripartite entre la ville de Colmar, Colmar Agglomération et la Ville de Takayama, représentée par le Maire M. Michihiro Kunishima.

Cet accord de coopération permettra des échanges autour des domaines économiques et touristiques.

Venue du Maire de Takayama à Colmar, le 6 novembre 2015

Venue du Maire de Takayama à Colmar, le 6 novembre 2015

Les 14 et 15 novembre 2015 : Takayama expo au koifhus à Colmar pour faire découvrir les produits artisanaux de cette Ville.

charte d’amitié et de coopération avec Shéki en Azerbaidjan

Sheki est une ville de 64 000 habitants, située à 300 km de la capitale Bakou. Elle se trouve sur les versants sud pittoresques du Grand Caucase.

C’est une des plus anciennes villes de l’Azerbaïdjan. Elle recèle des monuments historiques très intéressants. De surcroît, plusieurs types d’artisanat y existent toujours.

Sheki est un carrefour commercial dynamique. Autrefois  la ville était une étape sur la Route de la soie. Cette étoffe fait justement la renommée de la cité hors des frontières du pays.

C’est suite à des premiers contacts avec l’Azerbaidjan, dès 2013, qu’une charte d’amitié et de coopération a été signée à Shéki, le 19 mai 2015, et en mairie de Colmar le  jeudi 19 novembre 2015. Cette charte d’amitié vise à favoriser les échanges dans les domaines culturel, touristique et économique, au travers de projets concrets.

Signature d’une charte d’amitié et de coopération avec Shéki en Azerbaidjan (à Shéki)     Signature d’une charte d’amitié et de coopération avec Shéki en Azerbaidjan (à Colmar)

 

Coopération avec Limbé au Cameroun

Sur la demande de l’ambassade de France au Cameroun, la Ville de Colmar, sous l’égide de l’IRCOD s’est engagée depuis 2004 dans des actions de coopération avec la commune de Limbé

Limbé, ville du Sud Ouest du Cameroun, a été fondée en 1857 sur le flanc sud du Mont Cameroun. Elle se situe à moins d'une heure de route de la capitale économique du pays et est proche de la SONARA, Société Nationale des Raffineries.

Dans une baie contre le flanc d’une chaîne volcanique, des plages de sable noir constituent la façade maritime de la ville, faisant de Limbe une station balnéaire du Cameroun.

Cette situation géographique a permis le développement d’un port maritime.

Les actions menées dans le cadre de ce partenariat sont centrées sur quatre axes :

  • Axe 1 : Protection civile (mise en service du Centre de Secours de Limbé)
  • Axe 2 : Gestion durable d’un bassin versant à Limbé
  • Axe 3 - Développement touristique
  • Axe 4 : Promotion des deux villes et développement de leurs liens, par des échanges sportifs et ou culturels.

Soutien de l’action du Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement (CCFD) au Sénégal.

Depuis une quinzaine d’années, la Ville de Colmar soutient la section colmarienne du CCFD et permet, ainsi, de financer des actions de formation au Sénégal en lien avec une ONG de ce pays, l’Union pour la Solidarité et l’Entraide (USE).

Autour de la création d’institutions de micro crédit, cette organisation permet à des communautés villageoises de construire un développement autonome.